Tél. 0805 200 200  OPTICIENS OPHTALMOLOGIE SANTÉ AU TRAVAIL

Vos actualités
RSS

Actualités professionnelles

Réfraction : les patients sont plus sensibles que le quart de dioptrie !

Réfraction : les patients sont plus sensibles que le quart de dioptrie !

Il est de tradition, en optique ophtalmique, de proposer les corrections optiques par pas de 0,25D. Or les patients sont souvent sensibles à des changements dioptriques

plus faibles. Desmesures réalisées sur un échantillon représentatif de patientsmontrent que 95% d’entre eux sont sensibles à des changements dioptriques inférieurs à 0,25D et que 44% le sont pour des changements inférieurs à 0,12D. Cet article partage les résultats de cette étude et montre comment la sensibilité des patients peut influer sur la précision du résultat de la réfraction. Il discute aussi les perspectives offertes par les nouvelles techniques de réfraction subjective précise et les verres ophtalmiques qui y sont associés.

  Découvrir cet article >  

Une nouvelle approche de la réfraction subjective

Une nouvelle approche de la réfraction subjective

Avec l’avènement des réfracteurs à variations continues de puissances, de nouvelles techniques de mesure de la réfraction subjective peuvent désormais être proposées.
L’une d’entre elles consiste en la recherche de la réfraction d’un patient au moyen d’algorithmes semi-automatisés utilisant des changements simultanés de la sphère, du cylindre et de l’axe, et des pas de variations des puissances de dimensions variables*. Cet article en présente les principes généraux et montre comment la détermination de la réfraction peut être rendue plus précise mais aussi plus facile à réaliser par le praticien.

  Découvrir cet article >  

* Cette nouvelle approche de la réfraction est proposée dans le réfracteur Vision-R 800 d’Essilor et intégrée au concept AVA™ – Advanced Vision Accuracy – qui lui est associé.